Au fur et à mesure de mes rencontres, plusieurs personnes ont demandé à voir mes créations sur le net. Ayant désormais plusieurs tenues à présenter, j'ai choisi de créer ce blog afin de partager mes passions avec vous et recueillir vos commentaires.

J'espère que cet espace vous fera passer un agréable moment. 

moi

    Je m'appelle Elisabeth FARAUT et viens d'avoir 46 ans. Pendant 12 ans, j'ai été rédactrice sinistres dans les assurances et suis maintenant une heureuse maman au foyer. J'ai la chance d'habiter au soleil, à Nice, bien que d'origine parisienne. Mes passions : le tricot, le crochet, la broderie au point de croix, la couture, la lecture, la généalogie...

     Née presque en même temps que Barbie, j'ai adoré habiller mes poupées dès l'âge de 6 ans (tricot, puis crochet) ! J'ai recommencé avec les Barbies de ma fille. Puis j'ai découvert les Tonner, qui ont eu ma préférence. Puis les Fashion Royalty que je trouve sublimes. Je ne suis pas à proprement parler une collectionneuse puisque les poupées ne m'intéressent que pour les habiller, mais je possède plusieurs Tonner, Barbie Silkstone et FR.

     Ces poupées sont bien plus que des objets : des mini personnes ! Je ne leur parle pas, mais prend un grand plaisir à les habiller, à leur créer une personnalité, une allure. J'en prends grand soin. Je pense que j'arrive ainsi à extérioriser en partie ma timidité : je m'exprime !

     Au fur et à mesure de mes visites de sites, de mes achats/ventes sur internet, de mes rencontres aux deux Paris Fashion Doll Festival auxquels j'ai eu la chance d'assister, je prends confiance en moi, vous m'encouragez à continuer, me faites des critiques constructives... Le fait de ne plus être seule, de partager mes passions me permet d'avancer, de me remettre en question, de me lancer dans de nouveaux défis...

     Quant à la broderie au point de croix, c'est une passion plus récente, qui a fait suite au canevas. Désormais, j'essaie d'allier mes passions pour les poupées et la broderie...

     Je suis une "droguée" des travaux manuels : je ne peux pas m'en passer ! J'ai toujours un (mais souvent même plusieurs) ouvrage(s) en cours. Je les pratique devant la télévision pour l'essentiel, en faisant de longs trajets en voiture (si ça ne tourne pas, sinon je suis malade !)... Un peu comme Obélix, "je suis tombée dedant quand j'étais petite" et je crois bien que c'est à vie...